Le Channeling, qu’est-ce que c’est ?

Pratique de divination utilisée par certains médiums, le channeling est de plus en plus abordé dans le domaine. Les spécialistes expliquent qu’il ne s’agit pas de la voyance, parce qu’ils n’ont pas la même utilité. Le channeling est en réalité un moyen direct de communication avec l’au-delà. Il permet de mettre en relation un humain et un être supérieur qui demande à communiquer avec lui, par le biais du médium qui est le canal. Si de cette pratique découle des messages capables de guider l’individu tout comme avec la voyance, les procédés sont tout autre.

Comment peut-on définir le Channeling ?

Aujourd’hui, il est difficile de nier l’existence d’un monde spirituel invisible rempli d’esprit de défunts, de guide spirituel, d’archanges, d’ange gardien, etc. Ceux-ci ne peuvent entrer en contact avec les humains qu’avec le concours de quelques personnes qui ont reçu un don fabuleux, celui d’entendre et même de voir les esprits. Ce sont les médiums.

Ceux-ci arrivent (seuls ou avec l’aide de quelques accessoires), à communiquer avec cette autre dimension, mystique, invisible et généralement peuplée d’êtres bienveillants. C’est le procédé utilisé pour arriver à cette fin que l’on nomme « channeling ». Le terme provient du mot anglais « channel » qui signifie en français « canal ».

Quels sont les différents types de channeling existant ?

Il existe deux types de channeling qui dépendent de la nature du médium qui le pratique. On distingue le channeling avec un médium pur et celui avec un médium à incorporation. Le premier type suppose que le spécialiste est en mesure de voir et d’entendre les entités du monde invisible. De ce fait, il peut donc naturellement répéter leur message à la personne en face de lui. C’est aussi simple que cela.

Par contre, pour ce qui concerne les séances de channeling avec un médium à incorporation, les choses sont moins évidentes. Ce genre d’intervenant ne peut pas voir les entités invisibles et encore moins les entendre. Il peut toutefois, leur servir d’instrument. Pour cette raison, il laisse tout son corps ou une partie, à la disposition de l’être supérieur (l’entité). Il entrera donc en transe et pendant un instant, sera en quelque sorte possédé. Dès lors, il pourra parler à la place de l’esprit, dessiner, peindre, écrire comme un automate.

Pourquoi avoir recours à un tel procédé ?

Pourquoi un humain voudrait-il entrer en contact avec un être supérieur du monde invisible ? Quels bénéfices pourrait-il en tirer ? Sachez que dans certaines situations, le désarroi, la faiblesse, le découragement, nous obligent à rechercher des réponses que seuls des êtres au-dessus de nous peuvent nous donner. Du moment où on a la conviction qu’ils sont là, nous guidant, nous aidant et nous protégeant, il est tout à fait normal de vouloir les consulter, si les choses semblent échapper à notre contrôle.

Qu’il s’agisse d’un ange gardien, d’un parent décédé ou d’un guide protecteur, le channeling permet d’abord de se rassurer de sa présence à nos côtés, et ensuite de prendre connaissance de son message, de ses recommandations, de ses prescriptions, etc. On en ressort forcément apaisé et revigoré.

Tirages de carteromancie

Les cartes et les oracles

Cette partie du site est réservée à la présentation des cartes de voyance en générales, nous y inclurons les oracles car j’ ai eu beau réfléchir et chercher; les oracles font un peu bande à part.

Il existe une distinction bien tranchée entre les cartes et les tarots, mais les oracles ne se situent par rapport à eux.

Comme pour les tarots de voyance et les cartes, de nombreux oracles sont disponibles sur le marché.

Avis donc aux volontaires, ce n’est pas le choix qui manque, il y en a pour tous les goûts!

Juste une petite remarque, en toute confidence; un jeu de carte, un oracle ou un tarot : c’est un peu comme un pendule : il faut faire bien attention et choisir celui qui vous appelle; qui est fait pour vous.

Avec le temps un lien se crée et on y revient toujours, à moins d’avoir fait une découverte telle qu’elle vous fasse amorcer un changement de cap !

cartes et oracles

Les cartes

Vous ne vous étonnerez pas si le jeu de 32 cartes est le premier jeu en sortie sur maryatil puisque je ne me suis jamais cachée de mon affection toute particulière envers lui.

Il est donc actuellement à votre disposition sur le site, les images ne sont pas encore publiées. Mais je suis confiante : je pourrai vous les présenter d’ici peu.

Les oracles

Ainsi que je viens de le dire les oracles de voyance ne manquent pas alors ne “foncez pas” sur le premier qui va sortir attendez un peu pour avoir du choix !

De la diversité naît l’action ! J’ai du temps pour mon site et je me fais un réel plaisir de le faire grandir pour vous : c’est un cadeau que je vous offre, retenez mes conseils ou oubliez-les aussitôt peu importe !
je suis en paix avec ma conscience s’il m’arrive de dénoncer parfois certaines pratiques c’ est que je crois juste de devoir le faire.

oracle

Maryatil voyance : cartomancienne

Une consultation chez une cartomancienne voyante s’effectue à la fois par médiumnité mais la cartomancienne utilise la cartomancie afin de vérifier si les informations qu’elle perçoit sont justes et aussi de se détendre quand la connexion médiumnique est pesante.
Il est assez difficile d’aborder avec précision cette question : à quel moment le praticien intervient par voyance (médiumnité) et à quel moment utilise-t-il la cartomancie ?

La voyance et l’intuition

Définition de l’intuition: connaissance directe et immédiate qui ne nécessite pas le recours au raisonnement.
Synonymes de l’intuition : connaissance, conscience, divination, flair, instinct, prémonition, préscience, pressentiment, sensation, pressentiment, vision.
Un médium peut être sensitif, nous retrouvons chez l’intuitif l’instinct, la sensation. L’odorat est une forme de médiumnité ; nous retrouvons chez l’intuitif  le flair. Un médium peut être clairvoyant, nous retrouvons chez l’intuitif la vision.
Il n’y a pas de pressentiment  chez le médium, ni de prémonition, par contre il a la clair audience. Mais d’où vient l’information, y a-t–il eu interprétation ?
En effet, lorsque nous évoquons l’intuition, nous sommes déjà dans la voyance, et pas n’importe laquelle!
La « petite » cartomancie, un peu méprisée par les médiums, qui ont le vent en poupe actuellement, refait surface d’une manière bien étonnante !

voyance et intuition

La démarche de la cartomancienne voyante

La cartomancienne voyante par la cartomancie travaille son ressenti, son intuition munie de ses cartes et de ses tarots. Chaque jour qui passe la cartomancienne voyante travaille à son développement personnel pour accéder dans un premier temps à la médiumnité : communication avec l’au-delà.
Mais aussi, la cartomancienne voyante chemine pour avoir accès à sa conscience, elle entre en résonance avec son Maître intérieur. On retrouve la même démarche avec le radiesthésiste dans la manipulation de son pendule, chez les religieux et les pratiquants de la spiritualité dans la pratique de méditations.
La cartomancienne voyante est-elle plus voyante que médium ou plus médium que voyante ?
Laquelle des deux approches devons nous saluer en premier, je me garderai bien de porter un jugement de valeur  car certains médiums jouissent de très hautes facultés médiumniques et ont accès à des plans de conscience très élevés.

Cependant, à l’aide d’un simple jeu de 32 cartes (et c’est mon préféré), commencer le voyage de retour vers son Maître intérieur interpelle, et je suis interpellée.

La cartomancienne effectue de belles tâches dans le domaine de la voyance, habituellement les personnes en deuil recherchent de bons médiums.

Dans le cadre de la recherche d’une voyance dirons-nous de routine, il est clair que le plus souvent les cartomanciennes sont demandées.

demarche cartomancienne

A ceci deux raisons qui n’engagent que moi: d’une part la cartomancienne par son ressenti et avec son support qu’elle connait parfaitement est en aptitude d’évaluer les potentialités à venir : il n’y a pas de problème d’interprétation de l’information ni à se questionner de savoir d’où vient l’information en médiumnité.

D’autre part le consultant aime beaucoup à chaque rendez-vous cabinet choisir délicatement de tout son cœur les jolies cartes qui lui sont offertes par sa cartomancienne.
Le choix des cartes, la vue des jeux et la manière de “poser” les jeux font partie du rituel de la consultation.

La reconnaissance de la cartomancienne

La faillibilité de la cartomancie et sa reconnaissance comme science divinatoire proviennent essentiellement
de sa longévité et des apports de cette science reconnue comme art.

De leur apparition dans la nuit des temps à l’utilisation qui en est faite dans notre quotidien, les jeux de cartes ou les tarots sont l’expression d’une culture populaire basée sur la sagesse ou nous retrouvons tous les ingrédients de la vie de l’humanité: amour, réussite, argent, santé dans lesquels nous retrouvons l’expression généralement admise du bonheur.

Voyance et littérature

Dans ce temps là, la science devenue maintenant populaire, n’avait que des observations superficielles et inexactes sur des faits mystérieux, à présent avérés, mais dont elle ne sait encore qu’une seule chose, c’est qu’ils existent. Lasthénie était somnambule comme lady Macbeth… mais Mme de Ferjol n’avait peut-être pas lu Shakespeare. Or, c’est dans un de ces accès de somnambulisme, ignorés, tant ils étaient rares !de Mme de Ferjol et d’Agathe, que le Père Riculf l’avait surprise, une nuit, sortie de sa chambre et assise dans le grand escalier, endormie là, où elle avait passé tant d’heures dans son enfance, éveillée et rêveuse, et que, tenté par le démon des nuits solitaires, il avait accompli sur elle ce crime dont la malheureuse enfant n’avait pas eu conscience dans l’ignorance de son sommeil, et dont, seul, il devait répondre un jour devant Dieu. Seulement, pourquoi, le crime consommé, lui avait-il dérobé sa bague ? Était-il déjà le voleur qui devait être un jour le voleur à la main coupée qu’il était devenu ? Question sans réponse ! On se perd dans ces gouffres de mystère qu’on appelle la nature humaine. Les somnambules donnent quelquefois des bagues, et cela ne prouve rien. Pour ma part, j’en ai connu une, (une jeune fille), qui avait donné la sienne à un homme coupable du même crime que Riculf sur Lasthénie, et qui avait volontairement épousé l’effroyable fiancé de son sommeil, quoique avec une horreur invincible…Ne voulant pas avoir à rougir devant cet homme, la noble fille était morte après des années, mariée, en lui gardant une épouvantable fidélité. Mme de Ferjol, qui n’avait jamais entendu parler de somnambulisme dans sa solitude des Cévennes, resta stupéfaite au récit de l’abbé de la Trappe. Elle était médusée par le crime de cet homme-fléau qui avait passé dans sa vie et celle de sa fille comme un vampire, et qui, de la monstruosité tombant dans l’ignominie, avait fini par cette vileté d’être un voleur. Ici, la femme de race revint du fond de la mère indignée, et l’idée, l’abjecte idée du voleur, lui sembla plus insupportable à admettre que le crime même sur Lasthénie, consommé lâchement pendant le sommeil. Elle douta un instant de cette dernière turpitude, qui lui souillait deux fois sa fille. Mais l’abbé de Bricquebec lui dit que la main coupée était bien la main du capucin Riculf, et que le malheureux, en effet, avait été réellement un des premiers bandits du siècle.

Histoire de la cartomancie

La cartomancie est un art divinatoire basé sur l’utilisation du jeu de cartes. Cet art, plus récent que l’astrologie, est dérivé de la tarologie ( art divinatoire d’interprétation des tarots).

La cartomancie fait son apparition au siècle des lumières dans la période pré-révolutionnaire avec le franc maçon Etteilla  et le jeu de 32 cartes.

La publication du petit Etteilla ou l’art de tirer les cartes a vu le jour en 1791.
La cartomancie atteint son apogée avec le Sybille de la révolution et de l’empire et le très connu jeu de Mademoiselle Lenormand, encore très connu de nos jours.

La pratique de la cartomancie française repose sur la symbolique des quatre couleurs: noir pour les piques et les trèfles et rouge pour les cœurs et les carreaux.

La divination en cartomancie

En cartomancie; entre les cartes, le cartomancien, le consultant et son environnement se met en place un “fluide” pendant la consultation.

Le fluide installé, la concentration du consultant, le lâché-prise du cartomancien et les vibrations personnelles
guident dans le choix des cartes en relation avec la situation à mettre à jour.

A partir de cet instant, le devin peut effectuer sa lecture du jeu en intégrant le symbolisme des cartes et sa propre codification du jeu.

La divination par cartomancie consiste principalement à utiliser l’intuition, qui est une forme de voyance;
et l’écoute active afin de ressentir certaines facettes de la vie de la personne venue consulter.

Un autre aspect du travail porte sur l’interprétation du jeu à l’aide du symbolisme et de la codification retenue pour chaque cartes.

La consultation de cartomancie est le résultat d’un travail qui s’opère entre le consultant et le cartomancien.

Le consultant ou le cartomancien, selon le cas va ” battre les cartes”. Pour ce qui me concerne je demande aussi au consultant de “battre les cartes”
avant même de “couper” le jeu; arrive l’interprétation de la coupe et le tirage du jeu.

Lors du tirage du jeu, il est demandé au consultant de sortir un certain nombre de cartes en fonction du type de tirage retenu et de la codification retenue par le praticien en cartomancie.

Les méthodes de tirages

De nombreuses méthodes de tirage existent  et se pratiquent toujours avec cohésion et depuis des lustres
dans la philosophie de leur inventeur : jeu de Mademoiselle Lenormand, Le Sybille des Salons:  c’est que la capacité d’interprétation et le fluide portant ces jeux ont trouvé l’énergie de traverser les siècles et de s’harmoniser avec les hommes par delà l’évolution des cultures.

Cependant, la cartomancie n’est absolument pas liée à une interprétation rigoureuse et figée.
Le cartomancien peut en toute liberté effectuer sa voyance selon Son ressenti, sa sensibilité et son symbolisme; le fluide travaillera de la même façon avec autant d’efficacité.

C’est avec le recul que le praticien pourra juger de la justesse et de la finesse de sa technique de voyance.

En  cartomancie, tout est basé sur le lâché-prise, le ressenti et le vécu du devin avec ses cartes,
ainsi que sur la concentration du consultant; c’est pourquoi il est toujours préférable de travailler dans la paix, le détachement et l’harmonie.

Heureusement,  la pratique de la cartomancie peut malgré tout s’effectuer si le consultant est préoccupé ou stressé dans sa vie; dans le cas contraire cet art serait appelé à disparaître étant donné que très souvent,
il lui est fait appel en cas de difficulté, donc de trouble.

La cartomancie est un excellent support à la médiumnité et vice versa.